fbpx

Blog

Digitech Trio + Looper : le groupe de poche

trio + cover blog

Avec cet article, je vous propose un tour d’horizon des fonctionnalités de cette pédale révolutionnaire, de ce qu’on peut en espérer mais aussi des points de vigilance à avoir pour ne pas risquer de regretter son achat.

Je vous laisse découvrir le fonctionnement de la Trio+ en vidéo. Vous apprendrez quelques subtilités complémentaires dans l’article suivant.

Finition aux petits oignons

Digitech nous a toujours habitué à du matériel robuste et perpétue la tradition avec la Trio +. La pédale, à la fois sobre et élégante (avant qu’elle ne se mette à clignoter dans tous les sens), respire la solidité grâce à son revêtement métallique parfaitement assemblé.

avis pedale Trio +
Les motifs triangulaires donnent un look sobre et sympa à la pédale.

L’ensemble des switchs, connectiques, potards et autres boutons pressions semblent parés à subir les assauts que vous leur ferez subir pendant les prochaines décennies ; on se sent vraiment en confiance avec ce joujou.

test pedale Trio +
Même le volume du casque sent bon la robustesse !

Connecting people

La Trio a été très bien pensée au niveau de ses connectiques :

  • une sortie ampli : la plus classique.
  • une sortie mixer avec simulation de HP pour envoyer tout le signal vers une sono ou une enceinte.
  • un routing automatique en cas d’utilisation conjointe des 2 sorties : le signal guitare part vers l’ampli et le signal batterie/basse vers la sono.
  • une sortie casque stereo avec volume indépendant : un vrai plus !

On pourra regretter de ne pas pouvoir débrayer la simulation de HP manuellement et que la prise casque soit au format mini jack mais la pédale se destine avant tout au grand public ; on comprend donc aisément les choix de Digitech.

revue blog pedale Trio +
La prise micro USB et la carte SD amovible

Digitech adopte comme à son habitude le système de mémoire sur carte SD (ici micro SD), choix judicieux qui permet de très facilement gonfler le stockage de la pédale. Quelle que soit la taille de la carte insérée ; on pourra y stocker 12 chansons comprenant chacune 5 parties de 42 mesures maximum. Il y a déjà de quoi s’amuser ! La pédale est fournie avec une carte (16 GO cat. A1)

Si vous pouvez changer de carte SD à la volée, il faudra par contre passer par votre ordinateur via USB pour effectuer des sauvegardes, réorganiser l’ordre des morceaux et restaurer le contenu de la carte SD au sein de la pédale grâce au logiciel Trio Manager. Celui-ci fait son job, ni plus ni moins, et ne présente aucun intérêt particulier ; je ne vais donc pas m’étendre dessus.

Bon chic bon genre

La Trio + propose 12 genres musicaux différents allant du jazz feutré au metal extrême, en passant par les rythmes latinos, le blues ou encore le hip hop. On peut vraiment couvrir tous les styles, sachant que le genre “alt rock” porte très mal son nom puisque qu’il couvre autant le rock indie des 90′ que le funk ou le reggae. Un petit tour par le mode d’emploi sera bien utile pour découvrir en détails tous les genres proposés au sein de chaque “famille”.

avis pedale Trio +
Vous étiez parti pour un blues mais qui sait, peut-être que le genre R&B ira à merveille à votre suite d’accords !

Une fois votre genre choisi, vous aurez le choix entre un certain nombre de “styles” qui s’adapteront automatiquement à vos accords et à votre rythme. Le nombre de styles disponibles variera en fonction de la complexité de ce vous enseignez à la pédale.

Le Trio+ sait gérer le 4/4, le 3/4, le binaire et le ternaire ; ce qui permet de palier à presque toutes les situations. Les styles verts seront ceux recommandés par la pédale, les styles oranges seront un peu plus décalés ; libre à vous de tenter votre chance, le résultat peut aussi bien être catastrophique que génialissime !

Vous pensiez vous lancer dans de la soul sirupeuse mais la pédale s’emballe au niveau de la rythmique ? Pas de problème, le bouton “Alt time” va calmer le jeu en passant par exemple de la double croche à la croche . Cela ne marche pas à tous les coups mais c’est très réussi dans l’ensemble.

Je m’en suis beaucoup servi pour le blues où le tempo perçu était toujours bon mais la Trio comprenait rarement mon intention de jeu ; Alt time était alors très efficace. Cela peut aussi fonctionner dans l’autre sens en fonction du contexte, par exemple en passant de triolets à sextolets sur une grosse rythmique metal.

test et avis pedale Trio +
Le bouton Alt time m’a souvent sauvé la mise pour adapter la rythmique à mon intention de jeu !

Bass boost

La Trio Band Creator première du nom avait tendance à s’emballer un peu trop sur les lignes de basse ; le walking perpétuel avec 12 notes par temps, c’était drôle 5 minutes mais très pénible à la longue…

Même si cette nouvelle génération a encore un peu tendance à surjouer la basse, on peut désormais calmer les ardeurs de notre 4 cordes virtuelle grâce au bouton “simple bass”.

Une première pression va limiter la ligne de basse aux fondamentales des accords et à un jeu très posé sur les temps ; super passe partout. Une seconde pression va encore plus restreindre la basse : la fondamentale sera jouée une seule fois en début de mesure. Cette nouvelle fonction est plus que bienvenue et permet de trouver son bonheur quasiment à tous les coups ; bien vu Digitech !

Aider la Trio+

En parlant de ligne de basse, n’oubliez pas que plus vos accords seront riches et votre rythmique complexe, plus la Trio+ va recevoir d’informations et aura du mal à les analyser.

Pensez bien à lui “apprendre” votre rythmique de base dans une version simplifiée pour que l’algorithme puisse détecter facilement la structure du morceau :

  • Evitez les accords trop enrichis car la pédale risque de se perdre : les accords majeurs, mineurs et 7e fonctionnent dans 99,9% des cas, le reste est très aléatoire en fonction de la complexité harmonique.
  • Evitez les rythmiques très chargées du type cocottes ou syncopes à tire-larigot ; le résultat sera rarement satisfaisant donc levez un peu le mediator.

Une fois que la pédale aura bien assimilé votre intention de jeu et créé une tourne sympa, vous aurez tout le loisir d’enregistrer une “vraie” rythmique beaucoup plus évoluée avec le looper.

Looper : oui mais non

L’ajout du looper à la pédale est ce qui manquait à la première génération. Nous avons maintenant un produit parfaitement abouti et autonome. L’ensemble est très bien pensé, la prise en main intuitive et les habitués des loops retrouveront facilement leurs repères (record, overdub, undo).

La connexion avec la section “band” est fluide et bien optimisée ; c’est un vrai bonheur de pouvoir enchainer la phase d’apprentissage avec une loop dans la foulée et sans temps mort !

Par contre, le looper a été pensé comme un complément de la section rythmique ; pas l’inverse. Impossible de démarrer ou stopper une loop indépendamment de l’accompagnement (et vice versa), de générer une rythmique à partir d’une loop ou de stocker un grand nombre de boucles. Ces points vont très vite vous faire défaut si vous envisagiez le Trio + à la fois comme un générateur de rythmes et comme un looper apte à remplacer votre Jamman ou votre Boss RC30.

Vous pourrez programmer le footswitch optionnel pour qu’il stoppe la basse et la batterie indépendamment de la boucle. La solution n’est pas vraiment optimisée mais c’est bon à savoir.

avis pedale Trio +
Le looper complète à merveille la section rythmique mais ne remplace pas pour autant le Jamman de la même marque !

Si par contre votre usage des loops est limité et que vous comptez utiliser la pédale en mode “looper pur” de manière ponctuelle, alors soyez rassuré ; elle fonctionne vraiment super bien et suffira amplement !

Plan en 5 parties

La Trio + permet de créer très facilement plusieurs parties (parts) au sein d’une chanson et de les programmer dans l’ordre désiré. On peut par exemple enregistrer une intro, un couplet, un refrain, un break et un solo puis programmer les 5 parties de la manière suivante : intro – couplet – refrain – couplet, refrain – break – refrain – solo – refrain.

Pour cela, il suffit d’appuyer sur “SEQ” (pour Sequence) et appuyer sur les différentes parties dans l’ordre voulu : super simple ! Bien sûr, il est aussi possible de switcher entre les différentes parties sans programmation à l’aide du bouton band, mais il faudra alors se contenter de suivre l’ordre numérique (1, 2, 3, 4, 5, 1, etc…)

J’aurais adoré avoir la possibilité de “boucler” plusieurs parties à l’infini. Dans mon exemple vidéo des Doors qui n’a que 2 parties ; je suis obligé d’utiliser continuellement le bouton band pour switcher de l’une à l’autre, ou alors je dois passer 1 minute à programmer avec SEQ 1,1,2,2,1,1,2,2, etc afin d’avoir une boucle qui dure suffisamment longtemps.

Ça aurait été vraiment génial d’avoir une option permettant de boucler la lecture de ma part1 et de ma part 2 en un clic, sans passer par une programmation un peu pénible pour si peu. Soyons clairs, c’est vraiment du chipotage : je vois ça comme une cerise le gâteau et sûrement pas comme un défaut.

Le mot de la fin

L’ajout de la fonction looper à la Trio est ce qui manquait à la première génération. Nous sommes désormais face à un produit parfaitement abouti, performant et autonome. Pour peu que vous n’espériez pas que la pédale génère par magie des accompagnements identiques aux morceaux que vous voudriez reproduire, vous devriez prendre beaucoup de plaisir à jammer tranquillement à la maison.

Le son est globalement très satisfaisant (surtout en utilisant conjointement la sortie amp et la sortie mixer) et la pédale extrêmement réactive et intuitive, pour peu qu’on ait pris la peine de lire le manuel.

Si vous êtes habitué aux backing tracks, la Trio + apporte un côté beaucoup plus créatif et fun. Elle vous aidera peut être à créer votre prochain tube en générant un accompagnement inattendu et super sympa ! Au même titre qu’un looper classique, elle s’avère aussi être un excellent outil pour travailler et comprendre la musique.

Si vous jouez souvent seul / que vous cherchez de l’inspiration / que vous débutez dans le monde des boucles / que le concept de la Trio vous plaît, alors foncez ; il y a de très fortes chances que vous soyez comblé !

Seuls les utilisateurs de loopers chevronés risquent de se sentir un peu trop cloisonnés par le côté automatique de l’engin. Dans tous les cas, c’est une super pédale à essayer absolument !

Laisser un commentaire